EFFRACTION SCENIQUE

Spectacle Théâtral de & par

Jacky VIALLON

poussé au délit par Danièle BOUVIER & Christian BALTAUSS avec la complicité photoscénographique de Michel BAULOT

Jacky Viallon est auteur comédien. Depuis les années 90, il expérimente des solos littéraires. Textes légers, satiriques, sarcastiques avec une pointe de sérieux. On lui doit notamment : Le Prince des RatsLa Balade de Monsieur Tadeuz Le Directeur des MouchesLa Mécanique de l’Autruche. Ces spectacles ont déjà été joués en Avignon et à Paris. Jacky Viallon dispose d’une quarantaine de publications dans diverses maisons d’éditions : Actes-Sud-Papiers, Avant-Scène-Théâtre, Lansman, La Vague à l’âme, Retz, Milan, Crater, Le Temps des Cerises, Théâtre Public, Café Noir et Dorval éditions. ( Théâtre, romans, nouvelles, articles divers pour jeunes et adultes ).

« Effraction scénique » est le fruit d’une première recherche incitée par la manifestation « Rencontres à la Cartoucherie » au Théâtre de la Tempête. Cette écriture vient de recevoir le soutien de l‘association Beaumarchais. Il s’agit de faire partager au public les inquiétudes, les doutes, les contradictions, les joies et les déboires du métier de comédien. A l’heure où l’on se pose la question de la nécessité de l’art dans un monde à la fois d’abondance et de précarité le comédien a un doute quant à l’utilité de sa vocation. Est-il seulement un égocentrique qui tente de concrétiser ses rêves où se doit-il être d’utilité publique ? As-t-on encore le droit dans un monde inégal et illégal de s’adonner à sa créativité et à son épanouissement personnel. Autant de questions diverses que se pose l’auteur sous le mode de l’humour et de la dérision.

L’équipe

Jacky Viallon :

Auteur comédien, depuis les années 90 il expérimente des solos littéraires. Textes légers, satiriques, sarcastiques avec une pointe de sérieux. On lui doit notamment : Le Prince des Rats – La Balade de Monsieur Tadeuz – Le Directeur des Mouches – La Mécanique de l’Autruche. Ces spectacles ont déjà été joués en Avignon et prolongés à Paris chaque fois sur deux saisons.

Il dispose d’une quarantaine de publications dans diverses maisons d’éditions : Actes-Sud-Papiers, Avant-Scène-Théâtre, Lansman, … (Théâtre, romans, nouvelles, articles divers pour jeunes et adultes). « Effraction scénique » est le fruit d’une première recherche incitée par la manifestation « Rencontres à la Cartoucherie » au Théâtre de la Tempête. Ces textes ont été également travaillés puis présentés dans le cadre des activités culturelles de la CCAS (edf /gdf). Cette pièce est créée au Festival Off d’Avignon 2006 grâce à l’hospitalité de la Compagnie Alain Timar du Théâtre des Halles en Avignon et vient d’obtenir le soutien au montage de l’Association Beaumarchais. Il s’agit de faire partager au public les inquiétudes, les doutes, les contradictions, les joies et les déboires du métier de comédien. A l’heure où l’on se pose la question de la nécessité de l’art dans un monde à la fois d’abondance et de précarité, le comédien a un doute quant à l’utilité de sa vocation. Est-il seulement un égocentrique qui tente de concrétiser ses rêves ou se doit-il d’être d’utilité publique ? A-t-on encore le droit dans un monde inégal et illégal de s’adonner à sa créativité et à son épanouissement personnel ? Autant de questions diverses qui se posent sous le mode de l’humour et de la dérision.

Christian Baltauss :

Il commencé sa carrière au théâtre et notamment au TNP sous la direction de Mickaël Cacoyannis, Jacques Rosner, Claude Régy et Patrice Chereau, il continua ailleurs le théâtre, toujours dans un riche répertoire : Euripide, Shakespeare, Gombrowicz, Molière, Marivaux, Kroetz, Racine, Bond etc.… auprès de partenaires tels que François Simon, Laurent Terzieff, Gérard Desarthe etc… Au cinéma il a tourné aux côtés de Jean Vilar dans « Le Petit Matin » et tourna sous la direction Luis Buñuel, François Truffaut, Yves Boisset, Manoël De Ollivera, Marguerite Duras, Claude Goretta, Dominique Boccarossa, J-Gabriel Albicocco etc… Il tourna pour la télévision plus d’une cinquantaine de téléfilms… aujourd’hui il s’adonne à la mise en scène et a déjà monté plusieurs pièces : Kafka, Samic, Viallon, etc…

Danièle Bouvier :

Après une formation au cours René Simon puis chez Tania Balachova, elle poursuit une carrière de comédienne (Raymond Gerbal, Michel Hermon, Paul Emile Deiber) jusqu’à sa rencontre en 1980 avec Jacky Viallon. Ensemble, ils fondent une compagnie théâtrale au sein de laquelle elle assure toutes les mises en scène. En 1989, Danièle Bouvier dirige l’école municipale de théâtre de Fontenay-sous-Bois qui accueille actuellement 250 élèves. Parallèlement elle s’intéresse à la mise en scène d’opéra : « La Belle Hélène » d’Offenbach, « Pantin-Pantine » de Alain Leprest et Romain Didier.

Michel Baulot :

Graphiste et photographe, il réalise de nombreuses affiches de spectacles, de festivals et de pochettes de CD. Parmi ses derniers projets personnels : « Sous un ciel de traîne », une installation à Nantes sur les traces du travail dans un chantier naval abandonné et différentes expositions photo. Il crée desdécors utilisant des photos surdimentionnées pour « En Attendant Prévert » et « Mots d’Amour, Maux d’Amour ».

Presse

« Jacky Viallon avec son allure de clown rêveur est un observateur narquois et attendri du monde des arts, il nous convie à une ballade pleine d’humour. Il est un diseur qui vient en confidence nous offrir un univers drôle et tendre… »

Marie-Laure Atinault, Journal des Spectacles

Au Bec Fin est un restaurant-théâtre, où les deux activités, manger et regarder, ne sont pas concomitantes. Le spectacle est à l’étage et l’on y voit certains soins un drôle de personnage, Jacky Viallon, qui joue un monologue très écrit en y ajoutant des facéties improvisées. Il ne parle que de la vie d’acteur : le métier, les rôles, la politique culturelle… Mais c’est un absurde, un descendant des Louki et Dubillard. On aime ses petites annonces («  échangerait répliques de répertoire classique contre grand temps de silence dans théâtre contemporain  ») et sa présence de saltimbanque farouchement bohème.

Gille Costaz, Les Echos

Notre collaborateur Jacky Viallon est un poète de la terre venu au théâtre par l’écriture. Ses pieds sont sur les planches et sa tête dans les branches des arbres en compagnie des oiseaux, ses amis. Sur la petite scène du Bec Fin, il a choisi de nous parler du jardin qu’il entretient avec passion, le théâtre. Il nous invite à le suivre et s’amuse à nous charmer et à nous surprendre. Mais, au cours de cette balade, Jacky Viallon nous fait aussi partager ses doutes et ses inquiétudes. Quel est le rôle, l’utilité du comédien ? Quelle est la place de l’art dans notre société ? Quel est l’avenir de ce théâtre qui lui est si cher ? Face à ces questions, pas de réponses toutes faites. L’auteur préfère nous présenter des hommes et des femmes qu’il interpréte avec retenue et empathie. Des personnages que les rôles grandissent ou dont la condition humaine rendent fragiles ou dérisoires : « il est bien triste d’être obligé d’entrer en scène avec son corps, ce grand corps tout long, parfois rond ou liquide. Ce corps qui tremble et qui a peur ».

Effraction scénique est le fruit d’une première recherche incitée par la manifestation « Rencontres à la Cartoucherie » au Théâtre de la Tempête. Il a été créé cet été au Théâtre des Halles en Avignon. Le thème abordé et le combat de l’auteur auraient pu réduire le spectacle à une charge militante. Ce n’en est en rien le cas. Jacky Viallon a trop d’humour, de fantaisie et d’humanité. Il nous livre avec espièglerie une fable moderne où chacun peut se reconnaître. Le texte est riche, vif et léger. En matière d’effraction, Jacky Viallon aime avant toute chose ouvrir la porte de notre plaisir. Sans, comme il se doit, nous demander notre avis, mais toujours avec délicatesse. Dans un monde complexe aux réponses souvent trop simples, Jacky Viallon nous est précieux.

Téléchargement

Documents PDF à télécharger
Photos HD :

Toutes les photos sont libres de droits pour la promotion du spectacle.

Mention obligatoire © Michel Baulot.

Infos Pratiques

Reprise à partir du 1er décembre

AU BEC FIN : Café-Théâtre-Restaurant

Représentations :
Tous les mardis à 19 et à 22 heures et tous les mercredis à 19heures
Réservations : 01 42 96 29 35
Renseignements : 01 43 03 76 49
Places : 15€ - 12€
Accès : 6, rue Thérèse - 75001 Paris
Métro :
Pyramides
Opéra
Palais-Royal

Spectacle Théâtral de & par

Jacky VIALLON

poussé au délit par Danièle BOUVIER & Christian BALTAUSS avec la complicité photoscénographique de Michel BAULOT

Reprise à partir du 1er décembre

AU BEC FIN

Café-Théâtre-Restaurant
6, rue Thérèse - PARIS 1er

Avec le soutien de l’Association Beaumarchais